Survivalisme et résilience

 

Pour certains, le survivalisme n'est qu'un business dont quelques acteurs tirent un juteux bénéfice. Une arnaque dont l'astuce n'est autre que nous vendre une vie plus naturelle qui, par définition, n'a pas besoin de marketing. Néanmoins, par sa portée, ce concept commercial aura eu comme effet positif de réveiller quelques uns.

Nous pensons que l'apprentissage de connaissances, le réseau, l'unité sont des éléments essentiels. Bien d'avantage que le ©outeau firesteel Bear Grylls à 19.99 $ seulement ! Avoir conscience d'être une cible potentielle, y compris dans sa démarche survivaliste, est une base.

Le fan de gadget est bien moins "survivaliste" que l'agriculteur, qui lui, n'a d'ailleurs pas conscience de l'être.

Notre vision du survivalisme se veut cohérente et en symbiose avec notre volonté d'un retour aux sources. Des vies plus saines, moins toxiques. Une consommation plus locale et réfléchie, voir même dans la mesure du possible, de sa propre production. Loin de l'idée de se calquer sur les Amish ou les Hyppies, nous pensons les nouvelles technologies tout autant utiles que les savoirs ancestraux.

Conscients de la péjoration probable de nos système dans les temps à venir, sinon leur rupture, nous n'avons pas pour idée de devenir des agriculteurs ou artisans esseulés et sans défense. Pouvoir compter sur une communauté, aujourd'hui et demain, c'est notre commencement comme notre finalité.

 

Ensemble,

  • nous développons nos connaissances
  • nous renforçons nos capacités individuelles
  • nous explorons nos capacités collectives
  • nous assurons notre résilience

 

Plutôt que d'avoir la prétention du savoir et dicter ce qui est le must du survivaliste, nous abordons ensemble différents thèmes et partageons nos avis, techniques et expériences.